Stagiaires, sortir de la maladie Française.


270307_10150221919796784_18314

Depuis ce matin, ce billet a ouvert un débat de taille: celui des stagiaires. Un débat  passionné sur Twitter et Facebook autour d’une recommandation suggérée par le pôle Talent de l’AACC il y a quelques mois. Et que j’assume donc en tant que nouveau Président.

Mais cette polémique est assez normale car finalement derrière le mot stagiaire se pose celui de l’avenir et de la responsabilité de notre métier.

On pourrait penser que j’exagère ici, mais j’insiste. Car le statut de stagiaire n’est qu’un statut temporaire, ne doit être qu’un statut temporaire. Le seul souhaitable est celui de talent embauché. Ces deux mots ayant leur importance.

Les agences cherchant les talents, les meilleurs, ceux qui vont se développer, ceux qui vont apporter une réelle différence à l’agence, s’en nourrir et la faire avancer.
Quand à ceux qui recherchent un travail, diplômés où non, diplômés d’une grande école ou non; la condition de stagiaire ne peut être que temporaire, une passerelle, un tremplin vers un emploi.

Que doit rechercher notre profession? Attirer les meilleurs talents dans un marché qui est concurrentiel au niveau des primes et des salaires. Mais aussi faire en sorte qu’ils aient envie de s’y consacrer. 
Deux enjeux donc: s’assurer que les talents viennent vers nous et faire en sorte qu’ils soient traités de façon à avoir une envie irrésistible de s’y consacrer.

Donc talent et emploi.

Alors les talents ne viendraient ils que de certaines écoles, des ‘grandes écoles’? Allons nous faire de notre profession un ghetto pour "grandes écoles" ?

Certainement pas. Absolument pas. N’oubliez pas en lisant ces lignes que l’école dont je suis sorti ne m’a jamais valu de prime de stage et ne m’aurait valu dans le cadre présent que le minimum légal.
Alors d’où vient cette idée? 
Et bien il ne faut pas nous voiler la face. Depuis des années les entreprises font cette différence afin d’attirer vers elles les personnes ayant passé les obstacles leur permettant d’entrer dans les écoles les plus sélectives.

Sont ils forcément les meilleurs talents? Non, mais il serait fou de se priver d’attirer les talents qui y existent parce que nous ne sommes pas concurrentiels au niveau des indemnités. Et à 417 euros c’était le cas. 

N’oubliez pas non plus et ce n’est pas une surprise, que les salaires d’embauche sont très différents suivant les écoles. C’est même un critère qui participe à leur classement. Il serait difficile de ne pas le savoir, ces chiffres et ces classements sont publiés chaque année très officiellement. Et ceci n’est pas purement une exception Française. Les universités Américaines où Anglaise par exemple suivent la même règle.

C’est une règle, une obligation avec des écoles fermées?
C’est une préconisation qui porte sur des stages bien particuliers : ceux de fin d’étude, diplômants, ou d’année de césure

. Mais une préconisation qui demande aux agences de se poser une question: quelles sont les écoles qui drainent pour vous les meilleurs talents, celles avec lesquelles vous voulez lier des liens plus forts? Nous recommandons pour celles ci de porter l’indemnité à 1000 euros dans le cadre des stages où l’étudiant va être en situation  de pré-emploi. Il y a donc une première liste. Qui n’est pas une liste d’écoles de commerce mais comprend touts sortes de formations .Créatives et universitaires aussi. Donc une plus grande diversité. A chacun ensuite de la compléter suivant ses désirs.

Pourquoi installer une injustice?
Soyons réalistes. Les différences de salaire sont réalité dans toute agence. Au départ cela va se faire par la sélectivité de l’école, la qualité reconnue de son diplôme. Cela peut aussi se faire par  des réalisations exprimant un talent unique (entrepreneuriat, associations, travail personnel artistique, etc). 
Et cela continuera tout au long des carrières: les meilleurs talents seront ceux qui progresseront le plus vite. Par exemple une équipe multiprimée à Cannes a plus de chance de voir son salaire augmenter avec les offres d’emplois qu’elle va recevoir qu’une équipe jamais primée, où même une personne avec un savoir faire et une curiosité numérique très forte prend aujourd’hui plus de valeur que quelqu’un qui ne s’y intéresse pas.

Il y a donc deux voies: une qui s’exprime par la sélection en école, qui va amener à un diplôme dans les haut des classements, j’insiste sur le fait que ceci ne veut pas dire écoles de commerce; où sinon une démonstration différente d’un talent personnel. Je sais personnellement celle que je préfère.

Enfin, il y a une autre réalité : tous les stages ne sont pas de même contenu et de même complexité. Il semble peu logique de rémunérer au même niveau un stage de découverte et une contribution active au sein des équipes de l’agenceC’est aussi une forme de bon sens.

C’est quoi cette liste?
C’est un exemple d’écoles depuis lesquelles nous voulons pouvoir attirer des talents. Mais c’est une liste qui a vocation à être adaptée à chaque agence. Mon agence par exemple a rajouté 3 écoles que nous ciblons plus particulièrement. Mais c’est surtout un point de départ. Il veut indiquer que nous encourageons à augmenter les indemnités de stage. Plus que de le prendre comme un encouragement à un élitisme scolaire, il faut le voir comme une porte qui s’ouvre. Et qui peut permettre à ceux qui veulent s’affirmer comme talent de pouvoir toucher plus.

Mais enfin et surtout,  regardez le comme l’expression d’une volonté affirmée de ne pas laisser les talents fuir vers des métiers qui eux assument le choix de payer plus les stages des grandes écoles.  Pour tous les étudiants c’est en réalité un secret de polichinelle. Par contre vous verrez que notre première liste est bien plus ouverte dans le choix des formations.

Mais ne l’oublions jamais. Le vrai débat est celui de l’emploi. De savoir faire qu’un stage ne soit pas éternel, c’est une maladie Française qui est humiliante pour les étudiants. Un stage est positif quand il offre de goûter à la vie d’une entreprise et qu’il permet d’apprendre à se connaître. C’est là le véritable enjeu. 

Pardon de mon franc parler, je suis passé par là aussi, et ça ne s’oublie pas. 

La liste de base est publiée?

Non ce n’était pas le but. Mais finalement plutôt que de voir des fausses listes la voici.  Sachez qu’il y aura au Bureau de l’AACC une personne responsable de ce sujet en particulier. Révélation le 5 Juillet.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s