Comment un procès a fait un héros d’une vermine?


A la lecture des résultats du procès Kerviel, je ne peux faire qu’un seul constat. La SG a réussi à faire d’un minable escroc un Héros national.
Pourtant me direz vous la SG a bel et bien gagné son procès…Oui c’est vrai.
Pourtant Mister Kerviel est condamné à 5 ans de prison…Effectivement.
Pourtant il va devoir rembourser 4,9 milliards d’euros… Précisément.

Et c’est exactement le problème: si la SG a réussi à se laver de toute culpabilité vis à vis de la communauté financière, si cette dernière à travers ce procès a réussi à prouver que le système financier n’était pas en cause, elle a aussi ‘gagné’ l’occasion de perdre totalement la face vis à vis du public.
Pourquoi affirmer ça?
C’est assez simple. Demander à J. Kerviel de rembourser l’argent qu’il a fait perdre à la SG, vu les sommes en jeu le transforme immédiatement en victime. Comment penser que ce soit simplement faisable? Le grand jeu des medias et des posts FB est aujourd’hui de calculer le nombre d’années où la somme mensuelle à rembourser s’il doit le faire avant de passer l’arme à gauche. Les appels à un Kervielothon se multiplient (les adresses web sont déja déposées…) dans un grand jeu désinvolte de moqueries pour la SG. Plus tristement le reportage diffusé sur France Info hier soir a bien montré que le public se rangeait autour d’un trader qu’il aurai naturellement du détester.

Nous assistons à une farce qui risque bien de faire beaucoup plus de mal à la SG et au système financier dans l’opinion qu’il ne semble aujourd’hui. Car à gagner légalement de cette façon, la SG a perdu une belle occasion de gagner une bataille d’image. De montrer qu’il existe des sales traders ambitieux et malhonnêtes qui doivent être écartés. Qu’il existe donc aussi un autre type de traders (il en existe bien non?…). Et qu’en bon employeur elle prend ses responsabilités. 

La SG a aujourd’hui à gagner la bataille avec un public différent: non pas les autorités, mais le grand public. Celui qui au bout du compte lui permettra aussi de ne pas chuter sous les feux d’ogres gourmands. Celui qui va maintenant réagir. Car en gagnant une bataille juridique elle a perdu une bataille d’opinion. Car en écrasant J.Kerviel elle a transformé un mauvais Gordon Gekko et un attendrissant petit chaton. Ce qui tient tout de même du grotesque. Une opportunité que J.Kerviel a bien compris en déclarant que la banque avait ‘tué le soldat Kerviel’. 

Il faudra à la SG beaucoup plus de finesse pour se retourner aujourd’hui et un effort considérable pour que cette bataille juridique ne se retourne pas contre elle en appel. Messieurs les dirigeants, vous avez à faire à un public qui avec l’avènement du digital se voit en égal des puissantes entreprises. Rien ne sert donc d’écraser tout simplement le coupable, on vous demande aujourd’hui un comportement d’entreprise différente. Pourquoi donc ne pas prendre Mr Kerviel à son propre jeu? Pourquoi ne pas en faire un fer de lance contre les mauvais traders? Pourquoi ne pas l’utiliser en échange d’un blanchissement de sa dette? Ce qui semblerai bon joueur où même tout simplement utile tout en l’empêchant de se faire de l’argent sur le dos de son histoire? Car cet argent ne reviendra jamais vous le savez bien, alors autant que cette dette soit utile.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s